-

Tutoriel : Apprendre à faire ses patrons

Faire ses propres patrons, c’est un métier à part. C’est le métier du modéliste, qui créera les patrons à partir de l’idée imaginée par le styliste.

Pour se faire, deux choix : Dessiner son patron à plat ou mouler le vêtement sur le mannequin. Je parlerais dans cet article de la première option, que j’ai apprise en cours. J’ai pu tester la seconde technique une ou deux fois, et je consacrerais un article à mes essais et à ce que j’en pense.

Dessiner un patron à plat n’est pas difficile, il faudra vous armer de patience, de précision et de logique. Car il s’agit finalement de maths et de formes géométriques. Désolé pour les littéraires, il faudra vous y remettre !

Armée de toutes ces qualités, il vous faudra aussi du matériel, le premier point que nous verrons ici.

1 – Matériel

J’utilise 6 outils de mesures :

  • Un mètre ruban, indispensable pour prendre les mesures
  • Un compas
  • Une règle de 1m (trouvé à 2€ dans une foir’fouille…)
  • Une règle japonaise comme celle ci
  • Un rapporteur comme celui ci
  • Et enfin, un pistolet, indispensable pour créer vos courbes, j’utilise celui ci

J’ai utilisé beaucoup d’outils, mais ce sont ceux que je vous conseille le plus. Après, chacun a sa préférence, peu importe si la règle de 1m est plutôt de 75cm par soucis de transport, ou si le rapporteur est petit. Tout est malléable à votre préférence, hormis pour le pistolet : celui ci est vraiment bien et adapté, ne vous tentez pas à prendre celui moins cher du marché du coin, il ne vous servira pas beaucoup.

Pour le reste le matériel est assez basique, on a parlé de dessin donc ce sera assez logique :

  • Critérium (Personnellement, j’aime beaucoup les fin, mine de 0.5)
  • Gomme
  • Papier kraft blanc en rouleau

Et enfin, ce dont vous aurez besoin pour coudre : Tissu à tester, fil, machine à coudre, fer à repasser, petit matériel.

2 – L’apprentissage

Avant toute chose, il faudra prendre des mesures. Dans toutes les méthodes que je vais vous proposer ci dessous, une explication de la prise des mesures est présente. Puisqu’il ne s’agit pas uniquement de prendre votre tour de poitrine et votre tour de taille, c’est bien plus précis que cela. Si vous posséder un mannequin de couture, je vous conseille de prendre ses mesures et de commencer à patronner sur celui ci. Sinon, je vous conseille de commencer sur une amie, l’idéal, c’est de commencer entre couturières, chacune pouvant travailler sur l’autre. Si vous commencez directement sur vous, cela sera compliqué, vous ne verrez pas les soucis dans votre dos, et vous ne serez pas à l’aise pour reprendre. Pour faire vos patrons sur vos mesures, il sera impératif d’avoir quelqu’un pour vous aider lors de l’essayage.

Pour patronner, il faut suivre des bases. Vous ne pourrez pas les deviner, et vous ne les connaîtrez jamais par coeur, il n’y a pas d’intérêt à cela. C’est pour ça que vous aurez besoin de conserver vos bases, ou votre cours si vous préférez.

On parle d’une base de corsage, de pantalon ou de jupe : Il s’agit d’une forme simple de haut, pantalon ou jupe que l’on changera ensuite pour en obtenir ce que l’on souhaite (déplacer la pince, faire une découpe etc..). Il existe des tas de bases, soutiens-gorge, veste, robe… et vous retrouverez les mêmes pour les enfants et pour les hommes. Personnellement, je suis spécialisée dans la femme, j’ai fait un peu d’enfant et j’attaquerais bientôt l’homme.

Pour connaître les bases, soit vous décidez de suivre une formation, le meilleur des apprentissages possibles évidemment, mais pas toujours pratique. Sinon, vous pouvez passer des livres ou via internet.

Je ne vous expliquerais pas ici comment faire les bases, des tas de livres ou de vidéos seront bien meilleurs que moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéos Mode pour Lol

Le plus simple et gratuit reste Mode pour lol, des vidéos youtube où Zouzou, une espèce de petite patate, vous expliquera comment tracer vos bases et comment les modifier. Ce ne sont pas les explications les plus précises, mais elles sont très ludiques et ont l’avantage d’être gratuites. Un DVD avec plus de bases et de modifications est à vendre sur le site internet de Mode pour lol. Un DVD Homme est en préparation, et j’avoue que je pense craquer dessus…

Livres ESMOD

Les meilleurs selon moi. Ils ont le point négatif d’être onéreux mais ils aborderont bien tout les sujets : Femme, enfant, homme, lingerie, gradation… Et chaque livre possède un voir plusieurs bons tableaux de mesure, des bonnes explications très précises et des schémas. Ils sont parfois assez techniques et s’adressent plus aux professionnels qu’aux amateurs mais ces livres regorgent d’informations excellentes. Au vu du prix, je conseille de bien les choisir, ce serait dommage de se retrouver avec un livre excellent mais qui prends la poussière sur une étagère. Si le prix n’est pas un soucis pour vous, foncez, ces livres sont clairement les meilleurs que tous ceux que j’ai.

Livres Teresa Gilewska

Les Teresa Gilewska sont beaucoup plus accessibles que les ESMOD (autant financièrement que pour les explications) mais ils souffrent d’un problème de précision. A aucun moment nous aurons de tableaux de mesures ou de mesures -même juste indicatives- données. En revanche, l’auteur en a sorti beaucoup, et a sorti un livre sur les robes de mariées. Il fait clairement parti de mes préférés pour patronner. Je les conseille soit pour des amateurs occasionnels, soit pour des professionnels ayant juste besoin de savoir à quoi ressemble tel patron. Le manque de précision vous fera tâtonner et vous empêchera de vous perfectionner, mais les explications sont du coup beaucoup plus simples à suivre.

Livres Jeanne Weens

Des livres à la couverture bien vieillote, mais avec un contenu fabuleux ! C’est en parti avec ceux la que j’ai appris à patronner en cours. Peu d’explications et beaucoup de schémas mais ces schémas sont juste efficaces. Il manque encore quelques précisions, mais ils ont cet avantage d’être intemporels : Une fois le patronage compris, les schémas deviennent vos références. Ils ont aussi l’avantage d’être peu chers et les quelques modèles proposés sont tout aussi intemporels que les schémas. Le manque d’explications réservent ces livres aux professionnels ou aux personnes ayant un bon attrait pour la géométrie, mais comme les Teresa Gilewska, cela ne relève pas de l’impossible.

3 – Tests

Et oui, la troisième étape est bien la plus simple : coudre !

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette étape, je vous conseille de tester votre patron dans un tissu pas trop cher. Et si quelque chose ne va pas, on épingle, on marque et on rectifie sur le patron. Et ensuite, c’est reparti pour une session de tests jusqu’à trouver le patron parfait !

Attention dans le cas de la manche : N’hésitez pas à revoir votre base de corsage… retoucher celle ci vous permettra peut-être d’avoir une manque parfaite !

Pour finir, je dirais que le modélisme, ça n’est pas si dur. Évidemment certaines techniques sont plus compréhensives quand on a suivi des cours, mais j’ai appris à faire des patrons avant ma formation et c’est totalement accessible. L’idéal c’est bien sur d’avoir cousu un peu pour bien comprendre ce que l’on patronne.

Bref, lancez vous =)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a reply

Your email address will not be published.