Aujourd’hui, je suis en vacances. Loin des élèves, des explications, des machines à coudre…. Que nenni ! Parce que quand on est prof de couture, c’est trop bien pour les copines. Et comme j’aime bien faire plaisir aux copines, je dis oui. Je sais pas si je me suis fait avoir ou pas, faudra que j’y réfléchisse…

Toujours est-il que cet après-midi, je me suis retrouvé chez mon amie KitKat (Vous applaudirez le surnom gardant son identité secrète), à lui apprendre les secrets de la couture. Étant grande lectrice, et tenant d’ailleurs un blog littéraire ici, elle a décidé de se faire une pochette à livre pour les transporter un peu partout sans les abimer. Un projet simple et efficace :  C’est pile ce que je lui avais conseillé.

Car KitKat a cousu une fois chez moi et ses nerfs ont lâchés. Pourquoi, on se pose encore la question, mais ce jour la, et comme ça nous arrive à tous, c’était pas son jour. J’ai cru que la passion de la couture s’était transformé en haine chez elle. Et finalement pas du tout : Il y a quelques semaines, elle me demande quelle machine elle devrait acheter (je lui en ai finalement prêté une, quelle âme généreuse je suis ou plutôt j’ai trop de machines chez moi) et elle me demande même un cours de couture.

Et je suis très très fière du résultat ! Non pas de la pochette à livre, je ne doutais pas une seconde que KitKat y arriverais, mais de KitKat qui a vraiment apprécié coudre, qui s’est super appliqué, et qui est déjà à fond dans de nouveaux projets. Et puis surtout, elle s’est pas limité à sa première expérience mais elle a persévéré, une grande qualité pour moi dans la couture. Bref, j’ai crée un monstre comme moi une couturière !

Je vous laisse les photos d’une super après midi !

PS : Ne cousez jamais avec un chat de quelques mois. C’est du sport, petit chaton Luna, tu me revaudras ça !

img_8316 img_8318 img_8320 img_8322img_8324

Enregistrer