-

Comment combler ses amies : soyez prof de couture !

by Ludwyn 0 Comments

Aujourd’hui, je suis en vacances. Loin des élèves, des explications, des machines à coudre…. Que nenni ! Parce que quand on est prof de couture, c’est trop bien pour les copines. Et comme j’aime bien faire plaisir aux copines, je dis oui. Je sais pas si je me suis fait avoir ou pas, faudra que j’y réfléchisse…

Toujours est-il que cet après-midi, je me suis retrouvé chez mon amie KitKat (Vous applaudirez le surnom gardant son identité secrète), à lui apprendre les secrets de la couture. Étant grande lectrice, et tenant d’ailleurs un blog littéraire ici, elle a décidé de se faire une pochette à livre pour les transporter un peu partout sans les abimer. Un projet simple et efficace :  C’est pile ce que je lui avais conseillé.

Car KitKat a cousu une fois chez moi et ses nerfs ont lâchés. Pourquoi, on se pose encore la question, mais ce jour la, et comme ça nous arrive à tous, c’était pas son jour. J’ai cru que la passion de la couture s’était transformé en haine chez elle. Et finalement pas du tout : Il y a quelques semaines, elle me demande quelle machine elle devrait acheter (je lui en ai finalement prêté une, quelle âme généreuse je suis ou plutôt j’ai trop de machines chez moi) et elle me demande même un cours de couture.

Et je suis très très fière du résultat ! Non pas de la pochette à livre, je ne doutais pas une seconde que KitKat y arriverais, mais de KitKat qui a vraiment apprécié coudre, qui s’est super appliqué, et qui est déjà à fond dans de nouveaux projets. Et puis surtout, elle s’est pas limité à sa première expérience mais elle a persévéré, une grande qualité pour moi dans la couture. Bref, j’ai crée un monstre comme moi une couturière !

Je vous laisse les photos d’une super après midi !

PS : Ne cousez jamais avec un chat de quelques mois. C’est du sport, petit chaton Luna, tu me revaudras ça !

img_8316 img_8318 img_8320 img_8322img_8324

Enregistrer

Tutoriel : Finition intérieur de la fermeture invisible

Un nouveau tutoriel, et une nouvelle fois une finition : La fermeture invisible dans une enforme.

Si la fermeture invisible est souvent redoutée, on prends en fait vite l’habitude de la poser. Mais même si la fermeture est parfaite et invisible, il faut ensuite finir l’intérieur et les bords bruts du tissu. Si on a un joli biais à poser, tout est facile, sinon c’est la catastrophe ! Comment finir une fermeture, qui doit être à tout prix poser avant d’être doublée, sans laisser une couture visible et en laissant le curseur libre ?

IMG_7333

Et bien une fois expliqué, ce n’est pas si difficile que ça ! Il suffira de suivre pas à pas ce tutoriel, qui s’adapte à tout type d’enformes. Pour rappel : l’enforme est une finition dans le même tissu que le vêtement et qui est retourné contre l’envers. Beaucoup font un amalgame avec la parmenture, qui est effectivement une enforme mais possédant une caractéristique bien spécifique en plus, c’est-à-dire les boutons et boutonnières. On peut ajouter à l’enforme (ou la parmenture) une doublure. Ici nous ne prendront que le cas de l’enforme : C’est d’abord ce qui est le plus utilisé et la méthode la plus facile.

Lexique couture

by Ludwyn 2 Comments

Un petit lexique de couture pour comprendre ce que je raconte ! Vous trouverez facilement des lexiques sur le net, mais j’essaie d’apporter à celui-ci des mots plus complexes, notamment pour le patronage. Je l’ai trié par ordre alphabétique, sinon vous pouvez utiliser la fonction recherche avec CTRL + F. N’hésitez pas à me proposer d’autres mots s’il en manque =)

Aiguille : Les aiguilles peuvent être main ou pour machine à coudre. Elles peuvent être différentes selon la marque de la machine à coudre et possèdent différentes fonctions et tailles. Les fonctions sont le plus souvent liées à des tissus particulier, tels que le jersey, extensible ou le cuir, épais et dur. Les tailles sont à différencier selon l’épaisseur du tissu, ainsi on utilisera une petite taille pour un tissu fin, une grande taille pour un tissu épais. Parfois certaines aiguilles machines sont particulières, telles que l’aiguille double qui permet de faire une couture double droite et parallèle sur le dessus et un zig zag en dessous.

Assembler : Piquer, coudre les parties ensemble

Base (de patrons) : Lorsqu’on patronne une jupe, un haut ou un pantalon, on part d’une construction de base. On utilise les mesures pour reproduire la construction à bonne taille et on obtient une jupe par exemple. Ces patrons sont les bases et on les modifie ensuite (en ajoutant des plis, en déplaçant des pinces…) pour obtenir la jupe que l’on souhaite.

Tutoriel : Des coins parfaits (Comme les canards)

by Ludwyn 0 Comments

Un petit tutoriel pour commencer : Faire de parfaits coins !

Une technique que j’explique régulièrement à mes élèves. Un angle à retourner en couture, ça peut paraître simple et pourtant, on se retrouve souvent avec des coins épais, que l’on tente de ressortir avec des épingles. La solution que je vous propose ici est très simple et se fait pendant la couture, elle prends quelques secondes pour économiser pas mal  de colères pendant des tentatives de « retournage de coin ». Elle s’adapte à tout angle, qu’il soit droit ou non et s’applique très bien aux cols de chemises.